Site réservé aux professionnels de santé exerçant en France

Étude
Fight-202

diamants diamants

Pour rappel, la place dans la stratégie thérapeutique définie par l’avis de la Commission de la Transparence est la suivante :
Considérant :
- les données limitées d’efficacité disponibles reposant sur les résultats d’une étude de phase II non comparative, alors qu’une comparaison à la chimiothérapie par FOLFOX était possible en deuxième ligne,
- les événements indésirables fréquents, sévères et pour certains inhabituels (troubles du métabolisme du phosphore, décollements rétiniens),

La Commission de la Transparence considère qu’en l’état actuel des données, Pemazyre® (pemigatinib) est une option de traitement uniquement pour les patients ayant un cholangiocarcinome intrahépatique avec fusion ou réarrangement de FGFR2 à partir de la deuxième ligne et qui ne sont pas éligibles à une chimiothérapie par FOLFOX. Dans ce contexte, un schéma allégé de chimiothérapie tels que le protocole LV5FU2 demeure également comme autre option thérapeutique. (1)

Efficacité et sécurité d’emploi de PEMAZYRE® (pemigatinib)

Histogramme et loupe

L’étude Fight-202 est une étude multicentrique, en ouvert, à un seul bras, visant à évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi de PEMAZYRE® chez des patients ayant déjà été traités pour un cholangiocarcinome localement avancé/métastatique ou chirurgicalement non résécable. (2)

Méthodologie de l’étude Fight-202

Critères d’inclusion

Population évaluable pour l’efficacité (cohorte A)

  • Patients adultes ayant déjà été traités pour un cholangiocarcinome localement avancé/métastatique ou chirurgicalement non résécable
  • Ayant progressé après ≥ 1 traitement antérieur
  • Et qui présentaient une fusion ou un réarrangement du FGFR2 (déterminé par un test effectué dans un laboratoire central)

N= 108

(105 patients atteints
d’une maladie intrahépatique)

Schéma thérapeutique

Principaux critères d’évaluation de l’efficacité

Les patients ont reçu Pemazyre® par cycles de 21 jours :

  • 1 dose orale de 13,5 mg une fois par jour pendant 14 jours,
  • suivis de 7 jours d’arrêt du traitement.

jusqu’à la progression de la maladie ou la survenue d’une toxicité inacceptable.

  • Taux de réponse objective (TRO)
  • Durée de la réponse (DR)

tels que déterminés par le comité de revue indépendant selon les critères RECIST v1.1.

Caractéristiques de la population étudiée

Caractéristiques Patients
(n=108)

Âge médian (années)

≥ 65 ans (%)

56 (26-77)

31,5

Sexe, (%)

Hommes

Femmes

 

39,3

60,7

Caucasiens (%)

73,8

Indice de performance ECOG (%)

0

1

 

42,1

53,3

Patients ayant déjà reçu une ou plusieurs lignes de traitement systémique (%)

≥1

=2

≥3

 

100

27,1

12,1

Patients ayant reçu un traitement à base de platine (%)

Dont un traitement par gemcitabine/cisplatine

96,0

76,0

ECOG : Eastern Cooperative Oncology Group

Résultats d’efficacité (2)

Taux de réponse objective (TRO)
Critère primaire

37

%

(IC95% : 27,94 ; 46,86)

Réponse Complète

3,7

%

(4)

Réponse partielle

33,3

%

(36)

Temps médian jusqu’à une réponse
Critère secondaire

2,7

mois

(IC95% : 0,7 ; 6,9)

Ce médicament est autorisé dans le cadre d’un système d’autorisation de mise sur le marché conditionnelle.
Cela signifie que des preuves supplémentaires sur ce médicament sont attendues.
*Intervalle de confiance calculé selon la méthode de Brookmeyer et Crowley

Résultats de durée de la réponse (2)
(Critère seconaire)

Durée médiane de la réponse

8,08

mois

(IC95% : 5,65 ; 13,14)*

Durée de la réponse
(estimation de Kaplan Meier)

DURÉE DE RÉPONSE
MAINTENUE 3 MOIS

100

%

(IC95% : 100,00 ; 100,00)

DURÉE DE RÉPONSE
MAINTENUE 6 MOIS

66,0

%

(IC95% : 48,0 ; 79,1)

DURÉE DE RÉPONSE
MAINTENUE 9 MOIS

47,6

%

(IC95% : 30,2 ; 63,1)

DURÉE DE RÉPONSE
MAINTENUE 12 MOIS

37,5

%

(IC95% : 21,3 ; 53,7)

* Intervalle de confiance calculé selon la méthode de Brookmeyer et Crowley

Dans l’étude Fight-202, 31,5 % des patients étaient âgés de 65 ans et plus et 7,5 % des patients étaient âgés de 75 ans et plus. Aucune différence dans la réponse d’efficacité n’a été observée entre ces patients et les patients âgés de moins de 65 ans.

Ce médicament est autorisé dans le cadre d’un système d’autorisation de mise sur le marché conditionnelle. Cela signifie que des preuves supplémentaires sur ce médicament sont attendues.

Effets indésirables observés dans l’étude Fight-202

Effets indésirables très fréquents (≥ 1/10) et fréquents (≥ 1/100, < 1/10)

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Très fréquent

Hyponatrémie, hyperphosphatémiea, hypophosphatémieb

Affections du système nerveux

Très fréquent

Dysgueusie

Affections oculaires

 

Très fréquent

Fréquent

Sécheresse oculaire

Décollement séreux de la rétinec, kératite ponctuée, vision floue, trichiasis

Affections gastro-intestinales

Très fréquent

Nausées, stomatite, diarrhée, constipation, sécheresse de la bouche

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

 

Très fréquent

Fréquent

Érythrodysesthésie palmo-plantaire, toxicité unguéaled, alopécie, sécheresse de la peau

Pilosité anormale

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Très fréquent

Arthralgie

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Très fréquent

Fatigue

Investigation

Très fréquent

Créatinine sanguine augmentée

a Comprend l’hyperphosphatémie et l’augmentation du phosphore dans le sang ; b Comprend l’hypophosphatémie et la diminution du phosphore dans le sang ; c Comprend le décollement séreux de la rétine, le décollement de la rétine, le décollement de l’épithélium pigmenté de la rétine, l’épaississement de la rétine, la présence de liquide sous-rétinien, les plis choriorétiniens, la cicatrice choriorétinienne et la maculopathie. ; d Comprend la toxicité unguéale, les troubles unguéaux, la décoloration unguéale, la dystrophie unguéale, l’hypertrophie unguéale, la formation de stries sur les ongles, l’infection unguéale, l’onychalgie, l’onychoclasie, l’onycholyse, l’onychomadèse, l’onychomycose et la périonyxis.

Déclarez immédiatement tout effet indésirable suspecté d’être dû à un médicament à votre Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) ou sur www.signalement-sante.gouv.fr

Pour une information complète, se référer au RCP

Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire qui permettra l’identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité.

Références bibliographiques:

1. HAS-Avis de la commission de transparence PEMAZYRE®-Version en vigueur
2. RCP PEMAZYRE®

Pour en savoir plus sur PEMAZYRE® (pemigatinib)

Hélice d'ADN

Découvrir le
mécanisme
d’action
de
PEMAZYRE®

Hélice d'ADN Mécanisme d'action
Bouclier et tique

Voir le profil
de sécurité
de
PEMAZYRE®

Bouclier et tique Tolérance
horloge et pilule

Connaître les
modalités d’emploi de
PEMAZYRE®

horloge et pilule En pratique
icône de fichier

Accéder au
bon usage de
PEMAZYRE®

icône de fichier Bon usage